dernières créations 2008-2019
2008-2009 Les pelures de soi

lecture dansée de Nathalie Desmarest 

musiques originales de Hélène  Sage


        "Le texte du corps, le mouvement de l'écrit, la texture de la danse tissent à travers l'espace des émotions, des images, des sensations, des sons qui se dessinent, se rattrapent, se laissent tomber, se font rire ou sourire et pardessus ou en dessous tout cela disent la recherche inlassable et même insoutenable de ce que c'est  qu'être … 

     une femme… en vie… en  corps en vie. »                                                                                                                             Catherine Riou-Piquet   

                                  

Théâtre du Grand Rond  (Toulouse)

                                                                                 

2010-2011

Le ciel est noir tant il est bleu

                                                        Spectacle chorégraphique  d'après Robert Walser   

                                           avec Benoît Cazalot, Florence Ferrier, Nathalie Foulquier,  Nicole Garretta,  

                                             Marie-Pierre Genard,  Aline Gubert,  Robert  Guillen, Claudine Trémeaux

                                                            adaptation, chorégraphie : Nathalie Desmarest

 "Ils se déplacent en petite foule encombrée puis soudainement laissent à l'un d'entre eux la solitude du plateau: l'ensemble, la masse, puis comme une feuille tombée de l'arbre, qui virevolte d'une manière bien à elle sur un poème qui lui convient. Parfois, une chorégraphie complexe les mobilise tous, dans une belle complicité. Parfois encore, un duo prend place et les autres deviennent spectateurs des poèmes dansés. Des personnages se dessinent fugitivement sous les pas et les mots – une danseuse étoile, d'attendrissants vieillards…"  (Le clou dans la planche)

                                                                     Théâtre du Pont Neuf, Toulouse 


                                             2011 Drôles de petits riens

                  Pièce chorégraphique d'après un microgramme de Robert Walser

"Madame Rondelette avait une stature splendide. Et en plus, elle était l'heureuse propriétaire d'un jeune poète très gentil, doux comme une mélodie, souple comme une badine de noisetier, et qui accompagnait parfois à des concerts symphoniques à prix réduits, celle qu'il appelait sa dame et qui accusait une taille vraiment magnifique."

                               avec Véronique Clarysse, Julie Noviant, Mylène Souyeux/ chorégraphie : Nathalie Desmarest

Théâtre du Pont neuf, Toulouse

2012 L'appel de l'étranger 
Court métrage poétique et dansé
"L'amour prend plusieurs formes, 
les caresses et les yeux doux n'en sont qu'une parmi d'autres"
avec Benoit Cazalot, Florence Ferrier, Aline Gubert
Mise en scène, image, montage : Nathalie Desmarest
Musique : Christine Wodraska (extrait de "Vertical)
Festival "Faites de l'image" à Toulouse 2012 

            2013     Peut-être pas l'Afrique

Court-métrage poétique et dansé

Parfois je respire un peu plus fort et tout à coup, ma distraction continuelle aidant, le monde se soulève avec ma poitrine." Peut-être pas l'Afrique, mais de grandes choses. " Henri Michaux


 Avec Nicole Garretta, Robert Guillen et Lucie Gualini
  Image: Daniel Viguier, Musique Hélène Sage

Printemps des poètes, Faites de l'Image 2013


              2014  Renée de la nuit                     

                          Textes, mise en scène, jeu : 

                     Nathalie Desmarest

                      "Les textes de  "Renée de la nuit"  ont été écrits fin 2010. J'ai imaginé une vieille dame, une femme de la campagne, dont j'ai tenté d'esquisser le portrait à travers  confidences et minuscules récits. 

                       Petit capitaine au long cours de sa vie, libre et malicieuse, Renée semble avoir frôlé la folie pour     remonter à chaque fois du fond de l'eau ou de la                       caverne de ses douleurs secrètes."                          Musique originale : Vincent Ferrand              

                           Musée des Augustins de Toulouse

                          8 mars 2014

                      

                          
2019 Bouffée de plume
 Poèmes dits et chantés, durée 35 minutes 
"La nuit, je prends ta main
pour croiser les frontières de nos corps endormis,
j'enlace ta pensée, sous les draps dans tes yeux de miel.
Un jour tu m'as voulu, tu m'as dit :
 "Prends mes cheveux, je te les donne"
Et moi, je t'ai donné mon inquiétude.
Tu es devenu l'énigme d'un être qui ne fuit pas.
 Même si nous vivons chacun dans un pays... "
 à Toulouse, Goyrans, Montbrun (31) Banyuls sur Mer (66)
En projet à Montesquieu les Albères, Port Vendres, Argelès